Parce que pour faire un véritable véhicule propre, il ne suffit pas d’électrifier nos véhicules lourds, gourmands et souvent inadaptés à nos usages quotidiens .

Parce que le transport en commun multimodales n’est pas toujours facile ni possible .

Parce que tous les déplacements quotidiens ne peuvent malheureusement pas se faire concrètement sur un simple vélo VAE, non protégé, seul et sans possibilité de chargement.

Parce qu’il faut agir sur les bons leviers : nous (humains) consommons plus d’énergie pour faire exister un véhicule que pour l’utiliser ; de même nous dépensons plus d’énergie pour aller faire nos courses, que nous n’en ramenons dans nos « paniers » ( en équivalence énergétique )

« Il est frappant de noter que l’on consomme davantage d’énergie grise* dans nos moyens de transports que d’énergie directe […]. Dit autrement, nous consommons moins d’énergie pour nous déplacer dans nos véhicules individuels que nous consommons d’énergie pour produire, vendre et transporter les voitures, les trains ou les bus que nous utilisons»

JMJ sur wikipédia

* on rappel que l’EG (énergie grise), ou énergie intrinsèque, est la quantité d’énergie consommée lors du cycle de vie d’un matériau ou d’un produit : la production, l’extraction, la transformation, la fabrication, le transport, la mise en œuvre, l’entretien et enfin le recyclage, à l’exception notable de l’utilisation. L’énergie grise est en effet une énergie cachée, indirecte, au contraire de l’énergie liée à l’utilisation, que le consommateur connaît, ou peut connaître aisément. Chacune des étapes mentionnées nécessite de l’énergie, qu’elle soit humaine, animale, électrique, thermique ou autre. En cumulant l’ensemble des énergies consommées sur l’ensemble du cycle de vie, on peut prendre la mesure du besoin énergétique d’un bien. »

wikipédia